Alzheimer : comment lutter contre la maladie ?

AVERTISSEMENT: Les informations sur ce site n'ont pas pour but de prescrire la médecine. Ce site ne cherche ni à guérir, ni à soigner, ni à traiter, mais uniquement à présenter les solutions alternatives qui favorisent votre bien-être. Consultez donc obligatoirement votre médecin en matière de santé.



L’Alzheimer, est une maladie dont les symptômes apparaissent généralement au milieu de la soixantaine. À l’heure actuelle, il n’existe pas encore de médicaments capable de guérir la maladie de l’Alzheimer.

Mais il existe des facteurs permettant de lutter contre l’Alzheimer. Ainsi, il est préférable d’adopter ces facteurs pour réduire le danger.

Alzheimer : comment lutter contre la maladie ?

Régime alimentaire : un moyen de lutte contre l’Alzheimer

Un régime méditerranéen a été suggéré pour réduire le déclin cognitif.

Limiter les graisses saturées et les glucides simples, mieux, de plus faible quantité de viande rouge et d’acide gras saturés profite au système cardiovasculaire, ayant un effet sur la santé globale, réduisant ainsi le risque d’atteinte de la maladie d’Alzheimer.

Certes, les preuves fondées sur ces recommandations alimentaires ne sont pas encore concluantes mais, l’augmentation de la consommation de fruits, légumes, poissons frais pains, céréales, fruits secs, huile d’olive semble avoir un effet bénéfique sur la prévention et la gestion de l’Alzheimer.

Interaction sociale peut aussi limiter les effets de cette maladie

La maladie d’Alzheimer peut se développer plus rapidement chez les personnes vivant en solitaire avec une interaction limitée avec les autres.

Un engagement social régulier peut susciter de nouvelles connexions cérébrales, ce qui stimule l’activité.

Une étude sur trois ans a noté que les participants qui socialisaient moins montraient plus de déclin cognitif.

Cependant, il n’a pas pris en compte les facteurs empêchant les individus de socialiser, tels que la dépression et l’anxiété ouvrant ainsi une porte à la maladie de l’Alzheimer.

Affronter la maladie d’Alzheimer avec des exercices mentales

 Les scientifiques ont testé les effets de la stimulation mentale par rapport au ralentissement de la maladie d’Alzheimer.

Les personnes qui s’adonnaient à des puzzles, à des jeux de société, à l’apprentissage d’une langue ou à la lecture d’un instrument ont montré une gravité réduite des symptômes.

L’exercice physique contre l’Alzheimer

De nombreuses études ont montré une relation positive entre l’exercice et le ralentissement du déclin cognitif.

Des études chez des patients vivant avec la Maladie de l’Alzheimer ont montré des avantages similaires, bien que des recherches supplémentaires soient nécessaires pour définir la quantité et le type d’exercice.

Faire de l’activité physique régulière est l’un des meilleurs moyens de réduire votre risque de démence. C’est bon pour votre cœur, votre circulation, votre poids et surtout pour votre bien-être mental.

Il est important de trouver un mode d’exercice qui vous convient. Par exemple, commencer par une petite quantité d’activité et de la développer progressivement.

Même 10 minutes à la fois sont bonnes pour vous tout en essayant d’éviter de vous asseoir trop longtemps.

Restez actif !

Maintenir tout au long de la vie une activité cérébrale (lecture, jeux de société, radio et télévision), et un réseau social étendu pourrait également protéger de la survenue de la maladie d’Alzheimer.

En conclusion, c’est autant l’intensité que la variété des activités intellectuelles qui seraient à l’origine d’un effet protecteur.


Lisez aussi:

Alzheimer précoce chez une personne jeune, que faire ?